Calendrier du Feriale Duranum

Par • Publié dans : CalendrierHistoire vivanteLe TempsVie du soldat

Présentation ^

Les Feriale Duranum constituent un calendrier des observances religieuses pour une garnison militaire romaine de Dura-Europos sur l’Euphrate, en Syrie romaine, sous le règne de Sévère Alexandre (224-235 AD). Le petit rouleau de papyrus a été découvert parmi les documents d’une cohorte auxiliaire, la Cohors XX Palmyrenorum (Vingtième cohorte de Palmyréniens), dans le Temple de Azzanathkona.

Le calendrier, écrit en latin, se dispose sur quatre colonnes, avec quelques lacunes. Il apporte des éléments importants sur la vie religieuse de l’armée romaine, le rôle du culte impérial dans la promotion de la fidélité au Princeps, la coexistence de la religion d’État romaine et des traditions religieuses locales.

Les festivités nommées comprennent les Quinquatries (purification des armes), l’anniversaire de Rome, les Neptunaliae et deux Rosaliae pendant lesquelles les étendards militaires étaient ornés de roses. Le calendrier prévoit des sacrifices pour les divinités de la religion romaine traditionnelle tels que la Triade capitoline (Jupiter, Junon, Minerve), ainsi que Mars et Vesta. Une vingtaine de membres de la famille impériale sont honorés comme divi, mortels divinisés, dont six femmes et Germanicus, qui n’a jamais été un empereur.

Vingt-sept des quarante-trois inscriptions qui restent lisibles se rapportent au culte impérial. Aucune ne porte sur les religions orientales à mystère, pourtant largement diffusées et célébrées dans l’Empire au IIIe siècle.

Les cultes locaux ne sont pas évoqués. Pourtant le Feriale Duranum a été trouvé dans le temple dédié à la divinité solaire locale Iarḥibol, près d’un dipinto (inscriptions peintes) représentant une scène d’offrande à cette divinité : un officier romain apporte de l’encens et ceux qui l’accompagnent, dont un porte-étendard de la cohorte, se tiennent debout devant l’autel d’Iarḥibol, Aglibôl et Arsu, trois dieux syriens qui pourraient représenter les empereurs Pupien, Balbin, et Gordien III (ils ont régné ensemble au début 238).

Une copie de ce calendrier pourrait avoir été expédiée à chaque unité militaire dans tout l’Empire pour promouvoir la cohésion militaire ainsi que l’identité romaine au sein des troupes d’autres cultures.

La cache de documents a été découverte par une équipe d’archéologues de l’Université de Yale travaillant à Dura-Europos en 1931-1932. Il a d’abord été publié par R.O. Fink, A.S. Hooey et W.S. Snyder, «Le Feriale Duranum, « Yale études classiques 7 (1940) 1-222.

dipinto dura europos

Le calendrier des fêtes ^

En 2011, un fac-similé du document partiel faisait partie de l’exposition Dura-Europos au Boston College, et il contenait la traduction suivante:

  • 19 mars Quinquatries, une supplication; jusqu’au 23 Mars, prières
  • 4 avril pour l’anniversaire d’Antonius Magnus, un bœuf (sacrifice)
  • 9 avril pour l’adhésion de Pie Severus déifié, un bœuf (sacrifice)
  • 11 avril pour l’anniversaire de Pie Severus, un bœuf (sacrifice)
  • 21 avril pour l’anniversaire de la ville éternelle de Rome, une vache (sacrifice)
  • 26 avril pour l’anniversaire de Marcus Antonius, un bœuf (sacrifice)
  • 7 mai pour l’anniversaire de  Julia Maesa déifiée, une prière
  • 10 mai (?), pour la Rose-fête des normes, une prière
  • Le 12 mai, pour les courses de cirque en l’honneur de Mars, à Mars Ultor, un taureau (sacrifice)
  • Le 21 mai, parce que Pie Severus déifié fut salué comme « imperator »
  • Le 24 mai, pour l’anniversaire de Germanicus César, une prière
  • Le 31 mai, pour la Rose-fête des normes, une prière
  • 9 juin pour la Vestalia, Vesta Mater, une prière
  • 26 juin parce que notre Seigneur Marcus Aurelius Severus Alexander a été nommé César, un taureau (sacrifice)
  • 1er juillet parce que notre Seigneur Marcus Aurelius Severus Alexander notre Augustus a été désigné consul pour la première fois, une prière
  • 4 juillet pour l’anniversaire de Matidia déifiée, une prière
  • 10 juillet pour la succession d’Antonin le Pieux déifié, un bœuf (sacrifice)
  • 12 juillet pour l’anniversaire du divin Jules, un bœuf
  • 23 juillet pour le jour de la Neptunalia, une prière et un sacrifice
  • 1 août, pour l’anniversaire de Claudius déifié et Pertinax déifié, un bœuf et un bœuf (sacrifice)
  • 5 août, pour les courses de cirque en l’honneur de Salus, une vache (sacrifice).
  • Aug [14-29], pour l’anniversaire de Mamaea Auguste, mère d’Auguste, une vache (sacrifice)
  • Juillet [15-30], pour l’anniversaire de Marciana déifiée, une prière

Auteur : Légion VIII Augusta

La Legion VIII Augusta, est une association culturelle loi 1901, d’éducation populaire agréée, complémentaire de l’enseignement public, déclarée d’intérêt général, fondée en 1995 et basée à Autun (71) en Bourgogne. Elle est constituée de passionnés et de professionnels issus de plusieurs branches institutionnelles liées à la culture et à l’éducation: histoire, archéologie, histoire de l’art, patrimoine, langues anciennes, sciences et techniques ou encore spectacle vivant. Elle est spécialisée dans la connaissance du monde romain et dans la valorisation des humanités classiques.

A voir aussi

Menu