Une fausse aigle de la huitième Légion …

Par • Publié dans : AutunL'empire romainMusées et sites archéologiques

… découverte au XIXème siècle à Autun

 

Les archives de la société éduenne d’Autun, livrent parfois des informations inattendues, comme ce croquis de cette enseigne de la Legio VIII Augusta acquise dans sa jeunesse vers 1835 par le célèbre archéologue Jacques Gabriel Bulliot (1817 – 1902) auprès de M. Drague originaire de Nîmes enseignant au collège d’Autun et faisant commerce d’antiquités et qui avait ramené de son pays d’origine des fragments d’une aigle* romaine.

L’acquisition à l’époque fit grand bruit et rapidement l’authenticité de l’objet fut mise en cause.

Sur un des fragments, un petit titulus de forme oblongue, rectangulaire, encadré dans une bordure saillante, on pouvait lire sur une face LEG. VIII et sur l’autre SPQR. Et sur un autre fragment le support de l’aigle avec les foudres et les serres de l’animal.

Quelques temps plus tard, l’origine douteuse de l’aigle aidant fit que JG Bulliot l’échangea contre un tableau à un certain Fontana marchand de tableaux originaire d’Avignon.

Elle fut revue en 1845 dans une salle des ventes à Aix en Provence et depuis n’a, à notre connaissance,  jamais réapparue.

    *Une aigle : terme utilisé pour désigner une enseigne militaire en forme d’aigle

aigle legion 8

Auteur : Légion VIII Augusta

Association de médiation culturelle et de reconstitution historique, spécialisée Ier siècle de notre ère.

A voir aussi

Menu