Le Théâtre romain

Par • Publié dans : AutunL'empire romainMusées et sites archéologiques

La partie orientale de la ville était un quartier voué aux spectacles. C’est ici que l’on trouve le théâtre ainsi que l’amphithéâtre. L’amphithéâtre a fini d’être démantelé dans la deuxième moitié du XVIIe siècle. Son diamètre était équivalent à celui du théâtre et permet de dire, d’après les fouilles, qu’il se trouvait entre l’avenue du 2e Dragon et la rue du théâtre romain, en dessous de la promenade des Marbres. Il n’en reste malheureusement rien.

Pour ce qui est du théâtre romain, c’est une toute autre affaire. En effet c’est l’un des vestiges les plus manifestes de la période antique à Autun. Il est un des signes visibles de la puissance et de la prospérité de la cité d’Augustodunum dans l’Empire Romain. Avec ses 148 mètres de diamètre et ses presque 20 000 places, il s’agit dans l’étendue de nos connaissances du plus grand théâtre romain encore debout dans la partie occidentale de l’Empire ; le seul à le surpasser fut le théâtre de Pompée à Rome, et encore ses dimensions et son nombre de places furent sans doute équivalentes (estimées à 150 mètres de diamètre pour un peu plus de 20 000 places).

Théâtre d’Autun - Illustration AUTUN ARCHÉOLOGIQUE de la société éduenne
Théâtre d’Autun – Illustration AUTUN ARCHÉOLOGIQUE de la société éduenne

Le théâtre était construit selon le même modèle que les autres de l’époque romaine. La scène qui a aujourd’hui disparu fermait la vue sur le paysage, depuis les gradins on n’aurait donc pas vu le plan d’eau qui n’existait d’ailleurs pas à cette époque (c’était un terrain marécageux qui a sans doute servi de dépotoir). La partie semi-circulaire en bas correspond à l’orchestra ; c’est là que s’asseyaient les personnes avec des titres honorifiques (sénateurs, chevaliers,…). Ensuite venaient les trois niveaux de gradins, la cavea ; chacun des niveaux, séparés par des paliers, accueillaient les spectateurs en fonction de leur rang dans la société, les gradins du bas qui ont été restaurés dans les années 1930 accueillaient les citoyens romains, la deuxième rangée moins bien conservée accueillait la plèbe, tandis que le dernier étage qui n’existe plus aujourd’hui mais atteignait la cime des tilleuls accueillait les esclaves et les étrangers. Depuis le haut des tilleuls jusqu’à l’orchestra il y a un dénivelé de 30 mètres.

Le théâtre servait certes pour les pièces de théâtre mais aussi pour des représentations que l’on peut rapprocher du registre du music-hall. Malgré l’usure des siècles ce lieu sert toujours pour des manifestations culturelles ou sportives.

théâtre romain
théâtre romain

Auteur : Légion VIII Augusta

Association de médiation culturelle et de reconstitution historique, spécialisée Ier siècle de notre ère.

A voir aussi

Menu